Actualités

En octobre

MERCREDI 12 OCTOBRE, à partir de 18h30

Luc Blanvillain vient présenter son roman : Pas de souci, paru aux éditions Quidam.

Chloé n’a pas de souci. En tout cas, pas vraiment. Même si, bien sûr, elle aborde la trentaine et que la fin du monde approche. Sauf à endosser des problèmes très généraux, elle ne s’explique pas son mal de vivre. Alors, quand sa thérapeute lui diagnostique un lourd secret dont elle n’avait pas conscience et qu’elle se persuade que ses parents, des retraités épanouis, lui cachent quelque chose, l’espoir de souffrir pour de bon la galvanise. Ne reste plus qu’à enclencher la catastrophe. Un roman jubilatoire.


SAMEDI 22 OCTOBRE, de 10h30 à 12h30

Lionel C. P. Moal sera à la librairie pour une séance de dédicaces de roman Moi, Judikaël Caumanoir.

Habitant obscur d’une Armorique déserte et sauvage, Judikaël, quinze ans à peine, ignore tout de la Terre. On dit que les Kerubim Noirs ont détruit les civilisations et dépouillé le monde de sa mémoire. Avide de connaissances et de liberté, persuadé que sa communauté vit au temps où s’accomplissent les horreurs et les merveilles de l’Apocalypse, Judikaël élabore une quête : trouver le Christ et la Nouvel Jérusalem.


SAMEDI 22 OCTOBRE, de 10h30 à 12h30

Arnaud Michel sera à la librairie pour une séance de dédicaces de sa nouvelle bande dessinée : L’Extravagant Mr Capra, parue aux éditions Filidalo.

A l’occasion du trentième anniversaire de sa mort, une aventure mouvementée, librement inspirée de fait réels, mettant en scène le réalisateur américain F. Capra.


SAMEDI 5 NOVEMBRE, de 10h30 à 12h30

Isabelle Lecerf Dutilloy sera à la librairie pour une séance de dédicaces de son roman : Un jars sur le toit, paru aux éditions le Lys Bleu.

Jeff, petit garçon curieux et séduisant, est né il y a quarante-six ans dans un monde qui, sans doute encore trop ignorant des problèmes de l’autisme, ne voulait ni bouger ni se remettre en question dans ses valeurs éducatives. Il grandit dans une famille aimante, cultivée et surtout attentive à ces problèmes auxquels ni psychiatre ni institution n’apportent de solution. Malgré cela, il commence une vie désordonnée et errante, faute de réponses à ses angoisses…

Un jars sur le toit est un voyage initiatique que Jeff lui-même raconte avec humour et légèreté en compagnie de sa maman.

En septembre, à la librairie

SAMEDI 3 SEPTEMBRE – de 15h30 à 18h00

Léon Delaisse vient dédicacer son recueil de poésie Arabesques.

Léon Delaisse est un jeune poète qui s’essaye et crapahute les monts et les vallées. Après avoir traîné son bivouac d’os et de nerfs dans plusieurs contrées, il décida de s’enraciner pour l’hiver dans le Finistère. C’est ici que les bruyères, les agapanthes et les ajoncs, ou plus généralement, les tapis d’or mauve rabâchés par les vents marins, lui chuchotèrent d’aller au bout de l’idée ; ce qu’il fit. Arabesques est un premier recueil de poésie qui a été écrit en France, au Québec et en Équateur. On y chante des paysages, des gens, des flâneries, des déboires et l’éternel tumulte des sentiments. Il est le fruit d’un rapport sensible au monde, nourri d’introspections, mais surtout de contemplations méditatives. Arabesques est, avant toute chose, un cri du cœur. 


JEUDI 15 SEPTEMBRE – à partir de 18h30

Pierre Adrian vient présenter son roman Que reviennent ceux qui sont loin, paru aux éditions Gallimard.

Après de longues années d’absence, un jeune homme retourne dans la grande maison familiale. Dans ce décor de toujours, au contact d’un petit cousin qui lui ressemble, entre les après-midis à la plage et les fêtes sur le port, il mesure avec mélancolie le temps qui a passé. Chronique d’un été en pente douce qui commence dans la belle lumière d’août pour finir dans l’obscurité, ce roman évoque avec beaucoup de délicatesse la bascule de l’enfance à l’âge adulte.


SAMEDI 17 SEPTEMBRE – de 10h30 à 12h30

Claire Touzard vient dédicacer son roman Féminin, paru aux éditions Flammarion.

Quelques années avant la révolution #metoo, Frankie intègre l’équipe d’un journal féminin. Très vite, cette journaliste engagée, militante féministe, se laisse séduire par cet univers de paillettes et d’avantages. Elle ne sait pas encore que le lent étiolement de ses idéaux va la mener au pire. Quand un homme est nommé à la tête de la rédaction, sa vie change brutalement. Frankie va tomber, et sa chute sera terrible.
Féminin interroge notre capacité à préserver nos valeurs dans un monde violent. Il analyse aussi les faux récits qui nous gouvernent. Des mensonges qui viennent abattre les femmes, jusque dans les lieux censés les protéger.


L’EXPOSITION DU MOIS – Du 27 août au 15 octobre

« Océan à 360° » de Élisabeth Estienne

Après la création des teintes à l’huile, j’imprime sur la toile les mouvements entre l’eau et l’huile. L’aléatoire est à ce stade très présent, je ne peux pas maîtriser le jeu des couleurs sur l’eau. Après plusieurs jours de séchage, je sélectionne, j’élimine, je recadre, je travaille et m’invente des paysages, des formes animales, des couleurs et des textures. Puis le deuxième temps, j’interviens sur la toile à la peinture acrylique. Pour ce travail, je dois avoir l’esprit ouvert et laisser libre court à ma rêverie et à mon imaginaire. J’aime suivre le mouvement des pigments, respecter les accidents et rendre perceptible certaines formes. C’est un travail subtil qui demande du temps et du calme. Chaque toile est une parcelle de mes émotions lors de mes balades sur l’estran de la côte nord du Finistère.